Silure silure

Vaste sujet que celui du silure. Sur le parcours de la Gaule Du Don des poissons ont été pris au niveau du lieu dit le barrage de l'Epinay. Pour le moment nous n'avons pas connaissance de silure pris après ce petit barrage.

Cette espèce invasive (mais non nuisible) est arrêtée par le seuil de l'Epinay. Eh oui le silure n'est un nuisible, il ne figure pas sur la liste des espèces susceptibles de provoquer des déséquilibres biologique. Voir ce lien pour ceux que cela intéresse : Question au sénat. 

La prise de ce poisson entraine, au vu de sa taille, une question : va-t-il tout manger ?

La réponse n'est pas très simple, en cherchant on trouve surtout beaucoup de littérature sur les forums (des infos fausses en général), mais peu d’études faites sérieusement. Une a été produite par l'ONEMA sur le Lot, en voici un extrait de la conclusion.

[...]

La colonisation d’un prédateur aussi imposant que le Silure questionne naturellement sur son impact  sur  les  communautés  piscicoles.  En  effet,  peu  d’espèces  semblent  épargnées  par  la  prédation  exercée  par  ce  dernier.    L’établissement  du  Silure  dans  les  cours  d’eau  n’est  donc  pas neutre et a certainement contribué à des changements importants de flux d’énergies entre espèces (relations proies-prédateurs) et entre écosystèmes (aquatique/terrestre, eau douce/eau salée).   Il   a   ponctuellement   impacté   certaines   populations   puisque   des   diminutions   significatives   de   biomasses   et   densité   de   poissons   ont   été   identifiées   en   lien   avec   l’établissement de cette espèce. Ainsi, le Silure pourrait concurrencer le Brochet, notamment pour  la  ressource  alimentaire.  Le  fort  taux  de  croissance  du  brochet  dans  le  Lot  suggère  toutefois  une  compétition  trophique  limitée.

  La  concurrence  pour  la  ressource  alimentaire pourrait  être  réduite  chez  les  plus  gros  silures  par  leur  capacité  à  exploiter  des  ressources  alimentaires  terrestres  et/ou  de  grandes  tailles. 

Par  ailleurs,    la  part  de  productivité  piscicole  d’un milieu consommée par le Silure peut être non négligeable. Cependant, de façon globale, l’arrivée  du  Silure  dans  les  cours  d’eau  français  n’a  pour  l’instant  pas  causé  la régression  généralisée des autres espèces de poissons holobiotiques et de l’Anguille.

[...]

Pour les curieux le doc : Etude ONEMA - Silure  

Pour le débat faut-il relâcher ou non le silure, je ne vais pas me risquer sur le sujet :)